La patine d'un mur



Appliquer une patine à un mur demande un peu de technique et surtout beaucoup de patience.

L'effet obtenu sera très chaleureux et s'intègrera parfaitement dans les lieux de style ancien ou contemporain. A vous de choisir alors la couleur qui mettra en valeur vos objets et votre mobilier.

exemple de patine

Vous pouvez trouver dans le commerce des patines prêtes à l'usage qui sont plus cher mais qui ont déjà la bonne composition pour donner la couleur que vous souhaitez.

Vous pouvez aussi créer vous-mêmes votre patine avec quelques produits de base que l'on trouve dans les magasins spécialisés.

Quelque soit le produit que vous achetez, la technique d'application sera la même et le résultat similaire.




Vous pouvez jouer avec les nuances dans une même couleur ou appliquer plusieurs couleurs. Vous modifierez l'aspect donné en utilisant divers pinceaux ou supports.

Dans tous les cas, il est nécessaire de s'exercer au préalable pour obtenir un geste régulier et éviter les reprises. Il faut également éviter que plusieurs personnes réalisent la patine sur un même mur car le geste est forcément différent et cela se ressentira à la fin. Prenez donc votre temps pour réaliser un travail personnel.


Matériel nécessaire

1 Pinceau large et épais (spécial glacis éventuellement), 1 plus fin pour les angles et les endroits plus difficiles d'accès,

1 spalter assez grand et un plus petit en soie,

Chiffon,

Glacis acrylique (prêt-à-l'emploi ou naturel),

Pigments ou ocres (à choisir en fonction du rendu souhaité),

Vernis ou cire incolore,



exemple de patine

1 - Sur un fond blanc acrylique uni et une surface d'environ 1m² à la fois (pas plus car le glacis sèche vite et vous ne pourriez plus le travailler), appliquez, avec le pinceau large, le glacis dans tous les sens en recouvrant bien la surface donnée. Ne cherchez pas à faire "joli". Il faut juste que la couleur soit homogène. Vous pouvez laisser apparaître les coups de pinceau ou les estomper avec un pinceau sec en allant dans le même sens vertical.




exemple de patine

2 - Avec le gros spalter, tamponnez toute la surface encore humide. C'est à ce moment que vous donnez l'effet souhaité. Vous pouvez le passer légèrement et ainsi laisser apparaître les coups de pinceau précédents ou, au contraire, insister sur la brosse pour estomper au maximum. Il faut donc s'entraîner au préalable pour étudier le style que vous souhaitez donner et acquérir un geste rapide et efficace. Vous pouvez bouger votre spalter afin que les mouvements ne soient pas dans le même sens à chaque fois.

exemple de patine


3 - N'oubliez pas d'essuyer régulièrement votre spalter avec un chiffon pour éviter que les poils de soie ne soient trop charger de peinture et ne donnent plus l'effet désiré.





exemple de patine

4 - Utilisez le petit spalter pour faire les angles et les endroits plus difficiles. Lorsque toute la patine est appliquée, vous avez la possibilité de refaire la manipulation avec une autre couche de la même couleur (qui foncera l'ensemble par superposition) ou de couleur différente. Veillez alors à faire un mouvement différent pour mettre en évidence la profondeur de l'ensemble. Laissez bien sécher le tout avant de passer 2 couches de vernis protecteur ou une couche de cire au pinceau.



Truc et astuce peinture
Truc et astuce pour la rénovation des pinceaux
Truc et astuce pour l'entretien des pinceaux


Retour au sommaire

Contactez-nous !