La pose du carrelage




exemple de carrelage

Le carrelage reste le matériau de prédilection dans les zones humides comme la salle de bain ou la cuisine. Idéal car facile à nettoyer, chaleureux, résistant à l'humidité et aux salissures.

Poser du carrelage n'est pas très compliqué si l'on a une bonne méthode, les bons produits et un support irréprochable. Seules les découpes peuvent poser des problèmes mais avec quelques outils simples, cela se passe très bien.



L'important dans la pose du carrelage est la qualité des joints qui doivent être particulièrement soignés afin d'éviter fuites et moisissures. Mais là-encore, des produits peuvent aider à imperméabiliser les joints.


Matériel nécessaire

Carrelage, mortier-colle, produit de jointoiement, adjuvents imperméabilisants

Croisillons d'espacement (plus ou moins épais en fonction de la taille des carreaux), crayon, mètre, tasseaux, perceuse, tournevis et forets

Niveau à bulles, spatule crantée (crans plus ou moins gros en fonction de la taille des carreaux), carrelette et/ou coupe-carrelage électrique, raclette et éponge spéciales carrelage, lisseur de joints, chiffon



1 - Pour favoriser l'alignement de votre carrelage, il est préférable de fixer des tasseaux sur le mur qui respecteront l'alignement et serviront de support. Dans le cas d'un plan de travail, mesurez la hauteur d'un carreau et des joints, reportez cette dimension sur le mur et fixez votre tasseau horizontal en haut de votre mesure. Ainsi, tous les carreaux se poseront sur cette barre. Vous n'aurez plus que la rangée du dessous à faire ensuite.

exemple de carrelage

En fait, il est préférable, surtout si vous avez beaucoup de carreaux à mettre, que ceux-ci reposent sur un tasseau solide plutôt que sur une première rangée de carreaux.

Pour fixer vos tasseaux, percer des trous et insérer éventuellement des chevilles en fonction de la qualité de votre mur. Vérifiez parfaitement votre alignement horizontal puis vertical.

Vous aurez l'impression de perdre du temps mais en fait vous en gagnerez car les carreaux ne bougeront pas et vous n'aurez pas à vérifier le niveau à chaque fois.


exemple de carrelage


2 - Enduisez ensuite une partie de votre mur avec la spatule crantée de mortier-colle en partant de l'angle inférieur. N'enduisez que ce que vous pourrez faire en 20-30 minutes (environ 1 m²) sinon votre colle va sécher.



exemple de carrelage


3 - Débutez ensuite la pose des carreaux en commençant par le bas. N'oubliez pas d'utiliser des croisillons pour obtenir un espace régulier. Appuyez un peu sur vos carreaux en veillant à ne pas les enfoncer plus d'un côté que de l'autre.



exemple de carrelage


4 - En ce qui concerne les découpes, vous pouvez, pour les coupes droites, vous servir d'une carrelette et pour les coupes arrondies, prévoir plutôt l'utilisation d'un coupe carrelage électrique. Reportez les dimensions définitives sur votre carreau à découper (en enlevant l'épaisseur des joints).

Lorsque vous avez terminé, laissez sécher 24 heures puis enlevez les tasseaux et finissez la pose des derniers carreaux.


exemple de carrelage

5 - Une fois que tous les morceaux sont placés, laissez-les encore 24 heures. Ensuite, préparez le produit de jointoiement selon la notice du fabricant. Vous pouvez éventuellement y ajouter de l'imperméabilisant pour isoler vos joints de l'eau et des salissures.

Déposez la pâte sur les carreaux et étalez-la avec la raclette. Faites une forme de 8 pour bien pénétrer partout.


exemple de carrelage

6 - Nettoyez rapidement avec une éponge le surplus de joints. Lissez les joints parfaitement avec par exemple un lisseur de joint. Ils doivent être identiques et pas trop creusés pour éviter l'invasion des salissures.

Lorsqu'ils sont assez sec, passez ensuite un chiffon pour enlever la laitance restée sur les carreaux et leurs donner plus de brillance. Vous pouvez parfaire leur étanchéité grâce à un filet de silicone.




Retour sommaire

Contactez-nous !